ico-menu.svg
ico-search-org.svg ico-close.svg
ico-button-back.svg
Les Faux de Verzy

Les Faux de Verzy

Philippe Conan
par Philippe Conan - Publié Il y a 1 an
Les Faux de Verzy
Crédits: CC BY-NC-ND 2.0 Canonfan

Verzy est un petit village situé près de Reims où l’on peut découvrir une des forêts les plus remarquables au monde.


En effet, essentiellement constituée de hêtres, sa particularité est la forme des arbres. Le hêtre a comme nom latin « Fagus sylvatica ». Le nom complet de ces hêtres est « Fagus sylvatica L.Var. Tortuosa Pépin ». La variété « Tortuosa » se traduit par tortueux et c’est Pépin qui l’a nommée ainsi en 1861.


Le mot « Fau » provient de l’ancien français dérivé du latin « Fagus », c’est pourquoi cette forêt de hêtres est connue sous le nom de « Faux de Verzy ». Environ 1000 arbres constituent cette forêt d’arbres centenaires.


Cette déformation des troncs et des branches serait due à une rétro mutation génétique, ce qui offre des géométries impressionnantes, spectaculaires. Ce qui en fait l’originalité c’est la manière dont les branches sont tordues, soit de type torsadé ou coudé. Les plus visibles ont des formes en dômes, rampants ou encore grimpants et des surnoms sont attribués à ces formes.


La multiplication des faux de Verzy est principalement due au « drageonnage » qui est le bourgeonnement des racines et par « marcottage » qui est l’enracinement des branches touchant le sol. Certains ont essayé de récolter les faînes (graines) afin de les faire pousser mais le résultat n’est pas convaincant car celles-ci ne sont pas très fertiles.


Un sentier aménagé permet une visite passionnante en passant par les plus beaux spécimens de faux. Les arbres sont protégés avec des barrières en rondin de bois.


Cette forêt est aussi une réserve biologique depuis 1981 car, dans ses mares, des espèces rares sont protégées telles que le rubanier nain (plante) ou l’able de Heckel (poisson). C’est l’ONF (Office national des Forêts) qui dirige cet écosystème.


Tous ces genres de bois sont très recherchés mais intouchables car protégés. Cette forêt est labellisée « Forêt d’exception ».



L’emploi des bois tors dans nos métiers


Les déformations des troncs ou des branches sont recherchées dans le design pour la décoration de paroi ou de claustra, dans la menuiserie pour la construction de mobilier et en ébénisterie pour son veinage.


La déformation des troncs est souvent torse. Les cœurs excentrés ou autres cannelures en font des bois recherchés pour leur aspect une fois sciés et rabotés.


L’inconvénient des bois tors est le fait d’avoir les fibres du bois qui s’enroulent autour d’un cylindre. Lorsque l’on souhaite débiter des planches, la résistance mécanique est moindre du fait que les fibres du bois se retrouvent en travers.


Les défauts des troncs les plus recherchés en ébénisterie sont la loupe et le broussin (ou brogne). Ces défauts du bois apparaissent à la surface des troncs et sont le résultat d’excroissances ou de bourgeons repoussés. On entend aussi parler de bois ronceux pour qualifier des arbres ayant subi un stress dû à des blessures ou des attaques de champignons. On parle encore de bois moucheté lorsque plusieurs groupes de petits nœuds apparaissent lors du corroyage et l’on emploie aussi le terme de « pattes de chats » surtout visibles dans le chêne.




Aspect de la loupe sur un tronc (Photo: Mike Gyver, Flickr)


Les essences de bois les plus connues où l’on peut trouver de la loupe sont :

  • L’érable
  • L’orme
  • Le frêne
  • Le noyer
  • Le bouleau
  • L’amboine
  • Le thuya
  • L’acajou
  • Le palissandre du Brésil


La majorité du temps, la loupe se vend dans le commerce sous forme de placage de quelques dixièmes de millimètres mais on peut aussi en trouver en plateau de diverses épaisseurs. Ce sont les ébénistes et marqueteurs qui sont les premiers artisans à mettre en œuvre ces fines épaisseurs de bois lors de la réalisation de mobilier.


Dans les différents aspects de veinage que l’on peut observer, il y a le bois ondé qui se situe dans l’arbre au niveau du départ des grosses branches. Celles-ci sont compressées par le poids supporté et la fibre du bois s’en trouve déformée. L’aspect est aussi nommé « moiré » ou « pommelé » suivant les essences de bois.


Certains artisans et artistes réalisent d’incroyables tableaux grâce à un choix subtil de différents placages de bois issus de ces loupes, broussins ou ronces.




Travail de Meilleur Ouvrier de France du Compagnon Alain Thibaud



Quelques métiers où l’on emploie les défauts du bois telle que la loupe ou la ronce 


Dans le monde de l’automobile de luxe, on utilise la loupe ou la ronce au niveau du tableau de bord et sur les poignées de portières par exemple.


Le tourneur sur bois utilise aussi ce genre de défaut du bois pour faire des pièces uniques lors d’un concours ou bien lors de la réalisation de plats, de saladiers ou tout autre objets de tournage.


En coutellerie les manches de couteau sont d’un plus bel effet lorsqu’ils sont réalisés dans de la loupe.


Les fabricants de cannes ont eux aussi dans leur stock de bois des loupes et ronces pour faire les pommeaux de certaines cannes.


Encore bien d’autres métiers transforment ces ravissants défauts du bois qui sont appréciés de tous.


Philippe Conan
Rédigé par Philippe Conan
ico-souples-org.png
Menuisier

ico-comment.png Commentaires

Pour laisser un commentaire, veuillez vous connecter ou vous inscrire.

S’inscrireSe connecter

A voir également

n11.png
ico-house.png

Anatomie du bois

Charlotte Mazalérat • 29 septembre 2022
ico-heart-red.svg 4
n11.png
ico-house.png

La Forêt au Moyen-Âge

Alex Librairie du Compagnonnage • 27 septembre 2022
ico-heart-red.svg 2
n11.png
ico-house.png

Bois tropical et RE2020

Charlotte Mazalérat • 29 septembre 2022
ico-heart-red.svg 2