ico-menu.svg
ico-search-org.svg ico-close.svg
ico-button-back.svg
Le miscanthus, une plante graminée peut - elle engendrée une filière de production de matériaux ?

Le miscanthus, une plante graminée peut - elle engendrée une filière de production de matériaux ?

D
M
par Douerin mathieu et Mathieu Douerin - Publié Il y a 2 ans
Le miscanthus, une plante graminée peut - elle engendrée une filière de production de matériaux ?
Crédits: YEN-CHI Chen

         Descendant principalement d’Afrique et d’Asie du Sud, le miscanthus ou herbe à éléphant est une plante graminée vivace non assujettie aux maladies et aux attaques de rongeurs. Venant des marais, elle se développe principalement dans les pentes et à flanc de collines à l’état naturel.

Halte aux idées reçues, le miscanthus n’est pas une mauvaise herbe! D’un aspect similaire à la canne à sucre, ses cannes grandissent durant l’été, à l’automne les fleurs apparaissent tel un épi blanc qui perdure durant l’hiver. Après le deuxième hiver suivant la plantation, des récoltes peuvent avoir lieu chaque année. Suivant les différentes variétés, les plantes atteignent entre 35 cm et 4m de hauteur.

Cependant cette plante présente un réel intérêt pour le secteur de l’agro-industrie, et des industriels de l’énergie. Ces plantes ont une productivité importante, une grande valeur énergétique ainsi qu’une grande teneur en lignocelluloses. En 2017, les cultures de miscanthus sont devenues une surface d’intérêt écologique de la politique agricole commune dans l’union européenne. Cette appellation d’intérêt provient d’un mixte de prairies et d’autres couverts environnementaux permanents composés d’herbacées et/ou de ligneux. La mixité de ces lieux procure des services éco-systémiques.

Cette permaculture approuve le miscanthus car il possède de nombreux facteurs avantageux. Ces herbes sont capables de créer des haies au vu de leurs capacités naturelles. Ces lisières participent aux déplacements des insectes, procurent des couverts faunistique de tanière et de nidification. Une fois récoltée les cannes de miscanthus ne demandent aucun temps de séchage et ont des propriétés calorifiques supérieures au bois. Les paillis de miscanthus ont une forte capacité d’absorption et de décomposition. Ces paillis peuvent être utilisés pour les litières des animaux de fermes et domestiques ou dans des espaces paysagers.

Le miscanthus est à ne pas si tromper un ingrédient de nombreuses innovations futures. En plus de toutes ces capacités exprimées ci-dessus, ces herbes produisent du biocarburant à partir de l’éthanol extrait. Une méthanisation de sa biomasse est également émise.

Les fibres de miscanthus s’emploient actuellement dans la fabrication de panneaux de particules dédiées aux métiers du bois, à la fabrication de papier, aux emballages de produits. Cette nouvelle filière produit des panneaux isolants, des bio-bétons et des plastiques biosourcés.

Les changements de comportement d’industrialisation et de production de matériaux passent aujourd’hui par une réflexion complète en économie circulaire. Le miscanthus rentre aujourd’hui dans cette réflexion, en quelques années son évolution de mauvaise herbe à une germe innovante nous démontre les modifications de pensées actuelles. Toutefois ces transformations vont être soumises à l’organisation et la mise en place de cette filière vis à vis de ces concurrentes.

D
Rédigé par Douerin mathieu
ico-souples-org.png
Menuisier, Agenceur, Charpentier, Constructeur

ico-comment.png Commentaires

Pour laisser un commentaire, veuillez vous connecter ou vous inscrire.

S’inscrireSe connecter