ico-menu.svg
ico-search-org.svg ico-close.svg
ico-button-back.svg
La filière du chanvre, un temps oublié, serait-elle à l’orée d’une renaissance ?

La filière du chanvre, un temps oublié, serait-elle à l’orée d’une renaissance ?

M
par Mathieu Douerin - Publié Il y a 1 an
La filière du chanvre, un temps oublié, serait-elle à l’orée d’une renaissance ?
Crédits: Alexodus

Au village, sans prétention

J'ai mauvaise réputation

Que je pousse ou que je reste coi

Je passe pour un je-ne-sais-quoi

Je ne fais pourtant de tort à personne

En suivant mon chemin de petit chanvrier


   Attention mesdames et messieurs, jeunes et personnes âgées, le chanvre contrairement aux idées reçues n’est pas seulement destiné à être fumé! Le chanvre provient de la même famille que le cannabis : les cannabaceae. Cependant contrairement au cannabis, certaines variétés de chanvre contiennent moins de 0,2% de THC, donc fumer un joint de chanvre ne vous fera aucun effet. La mémoire collective du chanvre jouit d’une mauvaise réputation depuis le 20ème siècle. Il fut très employé par le passé en France, le chanvre était cultivé dans toutes les régions. Ces cultures servaient au quotidien et agrémentait l’économie de part ses nombreux produits dérivés. Grâce aux cultures de chanvres, les artisans fabriquaient autrefois des tissus, cordages, voiles pour la marine, huile d’éclairage…


La prohibition des années 1930 aux Etats Unis marqua la fin de la production dans la plupart des pays occidentaux. En France, il n’y eu jamais d’interdiction mais une réglementation forte et soutenue concernant ce produit parce qu’il y a chanvre et « chanvre » ! Certaines variétés de chanvre ne peuvent pas être autorisées à la production car elles ont une teneur de composant psychotrope supérieure aux normes et à la réglementation. Néanmoins comme pour une grande partie des matériaux biosourcés, on trouve des traces d’utilisation de ces produits transformés en matériaux bien avant la révolution industrielle du 19e siècle. L’industrialisation a tourné les hommes vers d’autres produits. Cette filière ne reverra une organisation de production industrielle en France qu’à partir de 1973.


La production agricole de chanvre possède de grandes qualités, ces cultures ne nécessitent pas d’intrants, son système racinaire améliore la nature et la composition des sols. Le chanvre a une croissance très rapide et une grande production de masse. Après la récolte, le chanvre nécessitera plusieurs transformations pour atteindre son état final sous forme de matériaux disponible pour la construction. Le défibrage est la première étape de transformation. L’ensemble de la plante est mise en valeur lors de cette transformation. Cette première étape est essentielle dans le tri des trois différents coproduits du chanvre : la chènevotte, les fibres et le chènevis. La première transformation permet par exemple d’obtenir des propriétés de résistance thermique définies des isolants déterminés par l’affinage des fibres. Qu’elle soit industrielle ou artisanale, les chanvrières ont pour objectif après la transformation de la matière première de présenter des produits efficaces aux attributs contrôlés et constants.


La France produit aujourd’hui les ¾ du chanvre en Europe. La production est aujourd’hui majoritairement destinée à trois filières économiques. Le secteur alimentaire autour du chènevis, la graine de plante permet d’obtenir en outre de nombreux produits pour la diététique : des huiles. Les matériaux et composites plastiques autour des fibres présentes dans l’écorce de la plante. Cette enveloppe extérieure procure un adjuvant naturel aux composites plastiques de la construction automobile, des matériaux de constructions. La troisième filière est celle du bâtiment avec l’emploi de béton de chanvre, de panneaux d’isolation à base de chanvre. Le secteur du bâtiment emploie et use d’une énorme quantité de matière première. Il se doit de devenir un engrenage essentiel du développement durable, de favoriser la mise en place de circuit court aux influences locales, d’économie circulaire, de mise en œuvre de stratégies environnementales sociales et économiques futures.


Les acteurs locaux et territoriaux de la filière chanvre en France réalisent aujourd’hui des missions de recherches, de tests et d’essais dans le but de sans cesse promouvoir des cultures sobres et propres. Cette filière est en pleine expansion depuis le début des années 1970 et ne cesse de faire preuve d’innovation. Elle s’organise sur le territoire français dans le but de répondre aux demandes des consommateurs, de répondre aux exigences des normes et de la réglementation du bâtiment. Le chanvre est-il à consommer avec modération ?

M
Rédigé par Mathieu Douerin
ico-souples-org.png
Constructeur

ico-comment.png Commentaires

Pour laisser un commentaire, veuillez vous connecter ou vous inscrire.

S’inscrireSe connecter

A voir également

n11.png
ico-house.png

Matériau et innovation

Charlotte Mazalérat • 30 septembre 2022
ico-heart-red.svg 3
n11.png
ico-house.png

Solution bas-carbone

Charlotte Mazalérat • 21 septembre 2022
ico-heart-red.svg 1
n11.png
ico-house.png

Reconstruction de la charpente bois

Charlotte Mazalérat • 26 septembre 2022
ico-heart-red.svg 0