Publications

Utilisation des bois de talus, de haie ou d'ornement

Par Philippe Conan - Publié Il y a 3 semaines

Lecture moins 2 minutes

Utilisation des bois de talus, de haie ou d'ornement

Philippe Conan

Les arbres et arbustes qui constituaient nos haies, talus, bocages ont disparu à l’époque de l’agriculture intensive. Des tracteurs ou autres moissonneuses batteuses surdimensionnées n’étaient rentables que sur d’immenses champs au détriment de la biodiversité.

Bien des kilomètres de haies furent arrachés et une prise de conscience du bienfait de celles-ci commence à revoir le jour. Elles servent de brise-vent, de filtre pour les eaux de ruissellement, d’abri pour le bétail, de lieu de nidification ou encore de refuge pour les insectes.

Que des points positifs pour retrouver la biodiversité d’antan font que l’état et les régions ont mis en œuvre un plan d’action pour replanter des haies sur une partie du territoire.

Certaines régions ont su garder ces haies. Elles font partie intégrante du paysage et de génération en génération les atouts de celles-ci se sont transmis.

Ces haies sont constituées d’arbustes champêtres comme de l’aubépine, du buis, du noisetier, du houx, du cornouiller, du troène, du fusain, du prunellier, de la viorne et encore bien d’autres espèces.

Lors du taillage de ces haies, il est intéressant de récupérer quelques branches pour en faire des billes de petites tailles. Un débit en plot (voir photo de présentation) est réalisable à la scie à ruban en prenant soin de bien caler son bois. L’épaisseur des planches se fera en fonction du diamètre du bois et de l’emploi qui lui est réservé. De petites lattes de sapin intercalées entre chaque planche permettront un séchage naturel, le tout étant maintenu par un fil de fer.

Alors si vous connaissez un paysagiste, vous avez toutes les chances d’obtenir un de ces bois rares d’emploi en menuiserie dans votre stock.

Pour ma part, j’ai réalisé des incrustations, des manches de couteau ou encore des sculptures comme des pinnules triangulaires de thon.



Commentaires