Publications

Qu'est ce qu'un bâtiment passif ?

Par Achille Delemazure , Julien Jacquet et Antoine Poncelin de Raucourt - Modifié Il y a 2 mois

Lecture 2 minutes

Qu'est ce qu'un bâtiment passif ?

Qu’est ce qu’un bâtiment passif? 

Dans ce dossier, vous trouverez les explications techniques apportées à des maquettes passives, toutes différentes les unes des autres en termes de solution d’isolation. Mais tout d’abord, il faut être au point sur ce qu’est un bâtiment passif.

La notion de maison passive vient d'Allemagne. C'est une norme énergétique d'un bâtiment, ainsi qu'une appellation utilisée pour certains types de maisons. C'est une maison à très faible consommation énergétique. Elle offre toute l'année - contrairement à une maison de construction conventionnelle - une température ambiante agréable sans l'application conventionnelle d'un chauffage...


Le concept du bâtiment passif est que la chaleur dégagée à l’intérieur de la construction (êtres vivants, appareils électriques) et celle apportée par l’extérieur (ensoleillement) suffisent à répondre aux besoins de chauffage. Un bâtiment occupé qui ne perd pas la chaleur interne n’a pas besoin de chauffage pour rester agréable à vivre. Dans un bâtiment traditionnel, le chauffage ne sert qu’à compenser les pertes de chaleur.
Les avantages sont nombreux: le plus évident est que l’on économise sur le long terme, en payant beaucoup moins cher la facture de chauffage. On respecte également l’environnement en limitant notre consommation d’énergie. Enfin, on arrive à obtenir une température homogènes à l’intérieur du bâtiment, là ou un bâtiment classique présente des zones chaudes aux localisations des radiateurs, et des zones froides aux autres endroits.

Le principe du bâtiment passif passe donc par une très bonne isolation. Les principales pertes se font lors du passage de la chaleur à travers ces parois : tout d’abord le toit (l’air chaud monte), puis les murs et enfin le sol. Les portes et fenêtres sont considérées comme des parois particulières (transparentes et/ou ouvrantes). En plus d’une isolation performante des parois, une attention particulière doit être portée à la suppression du passage de la chaleur par des points particuliers de la structure, appelés « ponts thermiques » car ce sont des passages (ponts) qui favorisent les pertes thermiques. Dans la pratique, l’isolation par l’extérieur doit être privilégiée, car elle supprime ces points de passage. De plus, la ventilation d’un bâtiment passif est le seul passage « obligé » de l’air, et non plus par les « fuites », qu’on trouve dans les endroits mal conçus, qui diminuent grandement la performance thermique du bâtiment. Tout comme l’isolation, l’étanchéité est donc un critère essentiel en passif.

Les constructions passives sont le plus souvent équipées d’une ventilation dite « double-flux » (flux entrant et flux sortant passent par le système de ventilation) avec échangeur de chaleur. la ventilation devient un canal important de perte thermique. L’idée est donc de récupérer la chaleur de l’air sortant pour réchauffer l’air entrant. Pour avoir sa place dans un bâtiment passif, ce système doit pouvoir récupérer plus de 75 % de la chaleur de l’air sortant pour la communiquer à l’air entrant.

Les maquettes suivantes sont donc des ébauches de murs, planchers ou plafonds répondant tous aux critères de bâtiments passifs. L’intérêt de ce dossier est de vous présenter diverses solutions possibles dans le domaine de la passivité. 


Commentaires