Publications

Affûtage et réemploi des lames de scie circulaire portative

Par DuMétier - Charlotte - Modifié Il y a 4 mois

Lecture 2 minutes

Affûtage et réemploi des lames de scie circulaire portative

CC BY-SA 2.0 - Tim Bartel

Après avoir abordé l’évolution des lames de scies circulaires portatives dans un précédent article ici, comment un professionnel peut-il pérenniser la performance de l’outil de coupe ? Qu’advient-il de l’outil usé ?


Les lames de scies circulaires :


Les petites scies portatives de 1100 watts reviennent à produire l’énergie de 10 fois la puissance produite par un être humain en bonne santé. On estime qu’un homme produit une puissance entre 100 watts (homme normal) à 150 watts (athlète). Sur 10 heures de travail, c’est considérable. Une petite machine portative reproduit la puissance de 10 personnes.


Afin d’avoir une qualité de travail meilleure, garder une performance optimale, la lame nécessite d’être bien entretenue. 


Les lames de scies circulaires sont conçues pour que le métal ne chauffe pas. Si ça chauffe trop, l’usure de l’outil est trop rapide et cela provoquerait la fonte de la brasure, la pastille de carbure s’en irait et l’outil serait perdu.


L’entretien passe par l’affûtage de la lame afin de conserver les propriétés coupantes et ses performances.


Une durée de vie de la lame est difficile à quantifier. En menuiserie, il faut compter 10 à 15 cycles d'affûtage avant que la lame soit mise au rebus. Certaines fabrications plus performantes avec des alliages précis (nuances de carbures plus adaptées au matériau) peuvent augmenter les cycles d’affûtage allant jusqu’à 20 cycles.


Afin de pérenniser la durée de vie de la lame, cette dernière doit être affûtée régulièrement assurant son entretien, sa durabilité, sa performance.


La préparation et l'affûtage des outils impactent sur la qualité de l'usinage. L'entretien des outils fait appel à des règles à respecter pour conserver le pouvoir de coupe indispensable à une production performante.


Deux options sont possibles :


1) Porter la lame chez un affûteur.


Si le professionnel est bien équipé, ce dernier retirera peu de matière.


À titre indicatif, voici l’estimation pour l’affûtage des lames de scies circulaires :



Diamètre en mmNombre de dentsTarif estimé en €uros
2508020
3009620
35010824
40010825
45010826
50014038
60014440



2) Investir dans une affûteuse et affûter vous-même vos lames. 


En effet, l'affûtage s'apprend comme tout autre technique.

Cette possibilité implique une affûteuse :

  • bien stable ;
  • ayant un bon réglage respectant l’angle de dépouille ;
  • respectant les degrés d'inclinaison de la géométrie des dents.


Un ancien affûteur explique  d’ailleurs comment affûter une lame de scie circulaire soi

-même.



Le professionnel doit porter des EPI adéquats (masque, lunettes, gants) pour protéger son visage et ses mains.


Quand le carbure est en fin de vie, quand il n'y a plus de matière à affûter, on arrive sur le métal du support de la lame. La durée de vie du métal est plus longue que celle du carbure.


Le recyclage, le réemploi :


Qu'advient-il des composants du support ? Le carbure peut-il être récupéré pour être réutilisé sur d'autres dentures ou pour un autre usage ?


Lorsque les pastilles de carbure sont usées, il ne reste plus rien. Seul le disque supportant la lame peut être recyclé.


Lorsqu’une lame de scie circulaire est réformée soit par l’affûteur soit par l’utilisateur qui affûte lui-même ses lames, ces dernières sont bien souvent stockées puis confiées à un ferrailleur. Ce dernier procédera aux étapes de récupération des composants.


La question environnementale est un sujet sensible. Le recyclage est une étape qui incombe :

  • à la responsabilité du fabricant ;
  • au bon vouloir de l'affûteur ;
  • au bon vouloir de l'utilisateur qui lui-même peut vendre les rebus à un ferrailleur ou les porter dans un point de collecte approprié.


Le métal et les composants récupérés par le ferrailleur seront quant à eux utilisés soit pour fabriquer des produits similaires soit pour fabriquer d’autres produits métalliques.


Commentaires